Connectez-vous S'inscrire
Kpten - Formation continue en Kinésithérapie - Thérapie Manuelle Orthopédique - Evidence-Based
kpten
Kpten
Facebook
Twitter
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

SMARTERehab. Niveau 2. membres supérieurs. membres inférieurs. La marche, le bassin et la sacro-iliaque (9 jours)


Du 05 au 07 septembre 2017 et du 21 au 23 octobre 2017 et du 30 novembre au 02 décembre 2017 à Paris (9 jours)


SMARTERehab. Niveau 2. membres supérieurs. membres inférieurs. La marche, le bassin et la sacro-iliaque (9 jours)

Evaluation clinique et réhabilitation

Formation assurée par Dianne Andreotti et Viviane Lador Vogel

Le contrôle moteur selon SMARTERehab : La ceinture scapulaire et le membre supérieur
(module de 3 jours - cours du 2ème niveau des formations de SMARTERehab).

SMARTERehab est un groupe de physiothérapeutes sur le plan international qui cherche à promouvoir l’excellence dans la réhabilitation basée sur des preuves.


Ce cours vise à transposer ce que montre la recherche actuelle dans votre pratique quotidienne. Il se veut très clinique afin de vous aider à affiner votre diagnostic et construire vos choix thérapeutiques pour le contrôle moteur du membre supérieur et du membre inférieur avec application à la marche et au bassin. Pour faciliter son intégration dès votre retour au travail, le raisonnement autour d’exemples cliniques sera développé tout au long de la formation.

programme_smartelevel2.pdf Programme-SMARTELevel2.pdf  (332.81 Ko)


Base scientifique

Description du cours : Partie 1 les membres supérieurs (3 jours)
Les symptômes de la ceinture scapulaire, de l'avant-bras et de la main peuvent survenir suite à un traumatisme, mais souvent, pour beaucoup de personne, ils sont insidieux et récurrents. Souvent, cela est lié à leurs schémas de mouvement et leur contrôle neuromusculaire des articulations scapulo-thoraciques, scapulo-humérales, du coude et de la main.

L’altération de l'activation musculaire des muscles autour de l'omoplate peut conduire à une position de repos incorrecte de l'omoplate et / ou une perte de contrôle de la dynamique dans les mouvements fonctionnels du bras. Cela peut causer des symptômes et des pathologies au niveau de l'épaule, du coude ou de la main.

Les dysfonctionnements de l'avant-bras et de la main sont caractérisés par des déficits du contrôle moteur avec fréquemment une hyperactivité des muscles fléchisseurs ou extenseurs qui peuvent conduisent à des schémas de mouvement anormaux et à des changements dans les articulations du coude ou du poignet.

Après un épisode douloureux, il arrive que surviennent des changements dans le système nerveux central qui peuvent maintenir les symptômes. Ceux-ci comprennent les pertes de la conscience proprioceptive et de la capacité de repositionnement ainsi que des changements dans les schémas de mouvement. Des preuves scientifiques montrent la présence de réflexes primitifs chez les patients souffrant de douleur chronique. Certains réflexes, si présents, peuvent changer le tonus musculaire du membre supérieur provoquant des schémas de mouvement altérés et une sensibilisation des tissus surchargés.

Ce cours permettra aux participants d’améliorer leur capacité d’analyse de l’activation musculaire autour du membre supérieur et d’y diagnostiquer les déficits du contrôle moteur. Les stratégies d’évaluation et de traitement proposés sont appuyées sur un raisonnement clinique fondé sur des preuves.
La rééducation se concentrera sur la conscience proprioceptive, le contrôle du schéma du mouvement et l'activation appropriée des muscles afin de retrouver un bon contrôle moteur et une intégration des progrès dans la fonction du membre supérieur.

Description du cours : Partie 2 les membres inférieurs (3 jours)
Ce cours vise à transposer ce que montre la recherche actuelle dans votre pratique quotidienne. Il se veut très clinique afin de vous aider à affiner votre diagnostic et construire vos choix thérapeutiques pour le contrôle moteur du membre inférieur. Pour faciliter son intégration dès votre retour au travail, le raisonnement de cas cliniques sera développé tout au long de la formation.

Description du cours : Partie 3 la marche, le bassin et les articulations sacro-iliaques (3 jours)
en cours de traduction
SMARTERehab. Niveau 2. membres supérieurs. membres inférieurs. La marche, le bassin et la sacro-iliaque (9 jours)

Points majeurs développés durant cette formation :

Le participant au cours pourra :
- Possibilité d'analyser et de diagnostiquer les déficits du contrôle du mouvement de la ceinture scapulaire et du membre supérieur en utilisant un processus de raisonnement clinique fondé sur les évidences scientifiques.

- Apprentissage de nombreux tests spécifiques qui vous permettrons de mettre en relation les altérations du schéma du mouvement et les mouvements fonctionnels provoquants la douleur de votre patient.

- Analyse et rééducation de l'activation des muscles profonds afin de contrôler un déficit de la translation segmentaire.

- Savoir identifier les différents mécanismes de restrictions dans la ceinture scapulaire et le membre supérieur (y compris l’altération de la fonction neuromotrice et la présence de réflexes primitifs) et comprendre les compensations et altérations du mouvement qui en résultent.

- Utilisation de cas cliniques tout au long des démonstrations et des activités pratiques afin d’intégrer vos nouvelles connaissances en contrôle moteur et de vous donner la possibilité d’apprivoiser ce raisonnement clinique afin qu’il soit facile à utiliser dès votre retour au travail.

- Concrétiser vos connaissances de notre sous-classification du diagnostic du patient. La catégorie de la fonction motrice sera particulièrement approfondie.

Après la seconde partie du cours, le participant sera capable de:
- Identifier les restrictions dans le membre inférieur et les compensations qui en résultent
- Faire un diagnostic clinique d'un schéma de mouvement anormal et le relier à la pathologie
des tissus dans le quadrant inférieur.
- Utiliser le diagnostic du schéma de mouvement comme un outil de raisonnement clinique pour aider la guidance de la thérapie manuelle et d'autres techniques.
- Résoudre la problématique de prescrire des exercices appropriés qui ont trait au contrôle de la direction de la contrainte pour retrouver l'équilibre musculaire.
- Comprendre l'importance de la stabilité proximale et de la fonction sensori-motrice pour la fonction des membres inférieurs.


Qu'allez-vous obtenir encore de ce cours que vous ne avez déjà?
Le réflexe de préhension
Le réflexe primitif de préhension est présent chez environ 40% de la population. Cela contribue à une augmentation du tonus musculaire dans la ceinture scapulaire et le membre supérieur. Nous vous montrerons comment le traiter. Nous vous montrerons également comment d’autres réflexes primitifs et des déficits sensori-moteurs sont liés aux déficits présents du contrôle moteur.

Le test cinétique en rotation médial
Ce test est validé pour la fonction de la ceinture scapulaire (Morrisey 2005). Il permet de différencier l’omoplate de l’articulation gléno-humérale lors de problème de la ceinture scapulaire. Il nous aide à donner un diagnostic et nous permet de fixer les priorités en matière de réadaptation.

Le trapèze est un bon muscle
Le trapèze supérieur n’élève pas l’omoplate – il a un rôle de stabilisateur local et global pour la nuque et la ceinture scapulaire. Il a une influence prépondérante sur la stabilité de la nuque, l’épaule et la colonne thoracique. Il a un schéma d’activation anticipatoire qui se trouve retardé lors de douleurs – similaire à celui du transverse de l’abdomen lors de lombalgies. Il présente aussi de soudaines atrophies – similaires à celles des multifides. De plus, il perd rarement son extensibilité d’où l’importance d’une évaluation et d’un réentraînement spécifique.
Le trapèze inférieur ne tire pas l’angle inférieur de la scapula en rotation inférieure – il existe donc de meilleures façons d’entraîner le trapèze inférieur pour la stabilité de l’omoplate.

La glène antéro-inférieure (Inferior Anterior Glenoid - IAG)
L’IAG est la position que prend l’omoplate suite à une douleur. Cette position doit être contrôlée par les muscles stabilisateurs de l’omoplate, ce qui permet aussi de stabiliser la colonne cervicale. L’anconé, le supinateur et le carré pronateur
Ces muscles ont un rôle de contrôle de la translation pour l’avant-bras. Nous avons développé des exercices spécifiques comme ceux pour les multifides dans la colonne lombaire.

La stabilité du poignet et du pouce
Notre dissection détaillée a identifié un mécanisme pour stabiliser le poignet et le pouce.

Participation proximale
Lorsque vous avez besoin de traiter ou de réentraîner la ceinture scapulaire ou la colonne cervicale, nous avons des tests spécifiques permettant de vous aider dans votre raisonnement clinique.

L'analyse du mouvement normal du membre inférieur.
- L’instabilité de la hanche et son « impingement » ainsi que leurs relations avec la stabilité
lombo-pelvienne.
- Le diagnostic de pathologies courantes pour les membres inférieurs.
- L’analyse et la correction du mouvement lors de blessures de surcharge (sur-utilisation).
- L’implication des restrictions fonctionnelles et structurelles sur les mouvements et
l’alignement des membres inférieurs en lien avec les possibles compensations
développées afin de maintenir la fonction du membre inférieur.
- Apprendre à diagnostiquer un schéma de mouvement anormal pour développer un
programme de réentrainement spécifique et permettre la stabilité fonctionnelle de la hanche
et du membre inférieur.
- Les descriptifs de progression d’exercices et les stratégies pour leur intégration dans la
fonction.
- Démonstrations cliniques mises en lien dans des études de cas cliniques.
- La proprioception et la fonction sensori-motrice propre à cette région.
- Les exigences pour les orthèses et la stabilité proximale lors de besoin de stabilité du
membre inférieur.
- Les preuves pour les exercices neuromusculaires utiles à la réadaptation des membres
inférieurs.
- Ce cours est ‘Evidence Based’.

Qu'allez-vous obtenir encore de ce cours?
Le poplité est l'un des maillons manquants lors de dysfonctionnements du membre inférieur et dans la réadaptation de la douleur antérieure du genou. Qu'est ce qu’il fait? Comment peut-on le ré-entraîner ?
Le grand fessier est un muscle multitâche!
Il a trois subdivisions fonctionnelles. Les fibres profondes sacrées du grand fessier traversent seulement l'articulation sacro-iliaque (ASI) et sont idéalement adaptées pour la stabilité de cette articulation. Pourquoi certaines personnes ne progressent pas lors d’un entraînement du grand fessier et que pouvons-nous faire pour changer cela?
Le mollet et les problèmes du tendon d’Achille
Pourquoi certaines personnes ont une tension du mollet ou du tendon d’Achille? Ce n’est pas toujours dû à des muscles courts. Ils peuvent aussi être trop longs ou avoir un mauvais alignement. Que faisons-nous pour cela?
Hallux limitus fonctionnel
Ceci est une restriction courante du membre inférieur qui peut entraîner un grand nombre de mouvements compensatoires et des dysfonctionnements. L’orthèse n’est pas l’unique traitement. Il peut être facilement réadapté par la stabilité dynamique et le mouvement. Savez-vous comment évaluer et traiter ce problème?
Le moyen fessier et l’exercice "Clam shell"
Avez-vous remarqué que certaines personnes ne semblent pas progresser par cet exercice? Trois groupes ont été identifiés et des stratégies ont été développées pour surmonter ce problème. Saviez-vous que le moyen fessier éprouve des hypertrophies et atrophies spécifiques?
Comprendre le psoas majeur
Le psoas fléchit à peine la hanche! - Sa fonction principale est de stabiliser la colonne vertébrale lombaire, l’ASI et la hanche. La recherche montre qu'il a une atrophie segmentaire similaire à celle du multifidus et qu’il a besoin d’une réadaptation spécifique. Nous pouvons également utiliser le psoas majeur pour la réadaptation du plancher pelvien!
Orthèses
Toute personne avec une biomécanique du pied anormale n’a pas besoin d’une orthèse. Un grand nombre de ces problèmes sont fonctionnels et non structurels. Lorsque fonctionnels, ils peuvent être réadaptés par un réentraînement spécifique de contrôle moteur. Un test simple peut nous donner la réponse!
La proprioception
Nous traitons toujours la proprioception en réadaptation, en particulier avec le membre inférieur. Cependant de nouvelles recherches montrent comment nous pouvons être plus spécifiques et inclure des zones de proprioception qui sont primordiales à notre fonction.
Les ischio-jambiers
Pourquoi certaines personnes ne récupèrent jamais leur longueur des muscles ischio-jambiers? Ou pourquoi se sentent-elles toujours raides. Nous pouvons vous aider pour ce problème courant.
Le VMO et la douleur au genou
Il existe différents types de douleurs antérieures du genou (certaines peuvent vous surprendre). Il y a aussi de meilleures façons d’entraîner le VMO.


Pré-requis et spécificités

La formation s'adresse aux kinésithérapeutes diplômés d'Etat ou équivalent ayant suivi le cours sur la niveau 1
La formation s'effectuera en français.

Des supports de cours et documents seront distribués. Ces documents sont sous copyright et ne peuvent être reproduits sans permission.

La formation est également une propriété de SMARTERehab et ne peut être reproduite sans autorisation de l'Institut.

L’autorisation de l’utilisation du MCQA (Questionnaire sur les Aptitudes du Contrôle Moteur) est soumise à une période gratuite limitée à une année à partir de la date de formation.

Le nombre maximum de participants est limité à 20, avec un minimum de 12 participants. Les démonstrations pratiques s'effectueront en groupe de 2-4 personnes

Emploi du temps des 3 jours de formation

La formation est de 3 fois 24 heures au total. Début du cours à 8h30. Fin du cours 18h00 sauf le dernier jour 17h00. Une à deux pauses café de 15’ par jour et une pause déjeuner de 1h.

Partie 1 : les membres supérieurs
Journée 1 (épaule)
8.30 Accueil - administration
9.00 Révision du système des 4 étapes de SMARTERehab
9.15 Révision des 5 sous-classifications de SMARTERehab
10.00 Révision de la définition du contrôle moteur
10.30 Posture et fonctions de la ceinture scapulaire
10.45 Anatomie fonctionelle scapulo–thoracique
11.00 Les muscles qui influencent la position de l’omoplate, sa stabilité et son mouvement (workshop)
11.15 Anatomie fonctionelle gléno-humérale
11.30 Les muscles qui influencent la position gléno-humérale, sa stabilité et son mouvement (workshop)
11.45 Posture et alignement de la ceinture scapulaire
12.00 Repas
13.00 Palpation
13.30 Evaluation de l’alignement statique
- guide clinique pour “l’idéal”
14.00 Repositionnement kinesthésique
14.30 Analyse biomécanique du mouvement thoraco-scapulo-huméral
15.00 Dysfonctions du mouvement de la ceinture scapulaire
- flexion et abduction
- extension
- rotation interne et rotation externe
17.30 Test cinétique pour la rotation interne
18.00 Fin de la journée

Journée 2 (épaule)
8.30 Contrôle de la zone neutre de la ceinture scapulaire – concept,
évaluation et réadaptation
- articulation scapulo – thoracique
- trapèze supérieur: évaluation et réadaptation
- trapèze inférieur: évaluation et réadaptation
- articulation gléno – huméral
- sous-scapulaire: évaluation et réadaptation
10.45 Révision des sous-groupes du contrôle du schéma de mouvement
11.00 Evaluation et réadaptation de la charge de la ceinture scapulaire
- flexion
- abduction
12.00 Repas
13.00 Continuation de l’évaluation et réadaptation de la charge de la ceinture scapulaire
- rotation externe
- rotation interne
14.00 Entraînement de l’endurance de la ceinture scapulaire
14.30 Corrections du déséquilibre musculaire
- évaluation et réadaptation des stabilisateurs globaux:
- ceinture scapulaire
- trapèze inférieur
- trapèze moyen
- grand dentelé
- gléno-huméral
- rotateurs internes – course interne
- rotateurs internes – course externe
- rotateurs externes – course interne
- évaluation et réadaptation des possibles restrictions impliquées, y compris la rigidité des mobilisateurs globaux et les réflexes primitifs eventuels
- ceinture scapulaire et articulation gléno-humérale
- trapèze supérieur
- élévateur de la scapula
- grand et petit rhomboïdes
- petit pectoral
- grand pectoral
- grand dorsal
- sous-épineux et petit rond
- deltoïde
17.30 Fin de la journée

Journée 3 (avant bras et main)
8.30 Anatomie du coude et de la main
9.30 Contrôle de la zone neutre
11.00 Déficits du contrôle du schéma de mouvement du coude
12.00 Repas
13.00 Exemples de cas cliniques sur vidéos
14.00 Déficits du contrôle du schéma de mouvement du poignet
15.30 Déficits du contrôle du schéma de mouvement de la main
16.30 Exemples de cas cliniques sur vidéos
17.00 Questions et discussion
17.30 Fin de la journée


Partie 2 : les membres inférieurs
Contrôle moteur du membre inférieur: évaluation et traitement

La formation est de 24 heures au total. Début du cours à 8h30 sauf 1er jour 9h00. fin du cours 18h00 sauf le dernier jour 17h00. Deux pauses café de 20’ par jour et une pause déjeuner de 1h.

Journée 1
9.00 Réponses aux questions

9.15 Révision du système en 4 étapes de SMARTERehab

9.20 Révision des 5 sous-classification de SMARTERehab

9.30 Sous-classification de la fonction motrice – sous groupe du contrôle du
Schéma de mouvement - identification
- développé spécifiquement pour la région hanche et membres inférieurs 

- examen subjectif 

- procédure d’évaluation et diagnostic 

10.00 Sous-classification de la fonction motrice – sous-groupe du contrôle de la translation
- identification
- développé spécifiquement pour la région hanche et membres inférieurs 

- examen subjectif 

- procédure d’évaluation et diagnostic 

10.30 Sous-classification de la fonction motrice – sous-groupe du contrôle de la respiration
- relevance pour la région hanche et membres inférieurs 

- examen subjectif 

- procédure d’évaluation et diagnostic 

10.45 Sous-classification de la fonction motrice – sous-groupe fitness moteur (théorie)
- relevance pour la région hanche et membres inférieurs 

- examen subjectif 

- procédure d’évaluation et diagnostic 

11.00 Règles cliniques de prévention pour la sous-classification de la fonction motrice
- contrôle du schéma de mouvement 

- contrôle de la translation 

- contrôle de la respiration 

- fitness moteur 

12.00 Repas

13.00 Anamnèse du patient

14.00 Révision de l’anatomie et de la biomécanique de la hanche et du membre
inférieur

15.00 Examen physique
- inspection
- alignement

15.30 Evaluation du patient (pratique)
16.30 Suite de l’examen physique
- screening tests pour la hanche et le membre inférieur 

- mouvements actifs 

17.00 Suite de l’évaluation du patient (pratique) 18.00 fin de la journée

Journée 2
8.30 Questions et commentaires 9.00 suite de l’examen physique
- body awareness
- proprioception - tpd
- dessin du corps - graphesthésia
9.30 Evaluation du patient (pratique) 10.00 suite de l’examen physique
- Evaluation des restrictions de la hanche et du membre inférieur - réflexes primitifs
12.00 Repas
- Extensibilité des mobilisateurs globaux
13.00 Evalutation et réadaptation du contrôle du schema de mouvement de la hanche et du membre inférieur dans toutes les directions
- Observation
- tests de contrôle - réadaptation

Journée 3
8.30 Questions et commentaires

9.00 Evalutation et réadaptation du contrôle de la translation
- observation
- tests de contrôle - réadaptation
12.00 Repas

13.00 Evalutation et réadaptation de l’activation des stabilisateurs globaux de la
hanche et du membre inférieur - observation
- tests de contrôle
- réadaptation

16.30 Raisonnement clinique – cas clinique, questions et conclusion du cours 17.00 Fin du cours


Pour en savoir plus :
www.smarterehab.org

Dates, lieu et tarifs du séminaire

Dates : Du 05 au 07 septembre 2017 et du 21 au 23 octobre 2017 et du 30 novembre au 02 décembre 2017 à Paris (9 jours). 72 heures de formation au total.

Lieu : : Kpten. 36, rue des Cévennes. 75015 Paris

Tarifs du séminaire : 1315 euros pour les 9 jours, repas du midi et pauses café compris.

Inscription : remplissez le formulaire suivant en ligne en cliquant sur ce lien (inscription close 10 jours avant le début du séminaire ou si le nombre de participants maximum est atteint)

NB: Les participants ayant réalisés des modules des programmes SMARTERehab des programmes antérieurs à 2017 peuvent réaliser les modules indépendamment. Préciser cela dans le bulletin d'inscription.

Suggestion de lectures

Révision du cours de Sous-classification de SMARTERehab
Articles gratuits disponibles sur:

www.ncbi.nlm.nih.gov/sites/gquery et http://pubmedcentralcanada.ca/ et http://pubmedcentralcanada.ca/

Il existe plusieurs articles gratuits disponibles en cherchant : ’’impingement’’, “gleno-humeral joint” ou “trapezius” ainsi que d’autres mots clés pour la ceinture scapulaire.

Scapular and rotator cuff muscle activity during arm elevation: A review of normal function and alterations with shoulder impingement.
V Phadke, PR Camargo, and PM Ludewig
Rev Bras Fisioter. Author manuscript; available in PMC 2010 April 20.
PMCID: PMC2857390

The Association of Scapular Kinematics and Glenohumeral Joint Pathologies. PAULA M. LUDEWIG and JONATHAN F. REYNOLDS
J Orthop Sports Phys Ther. Author manuscript; available in PMC 2009 August 21. PMCID: PMC2730194
14.30 CORRECTIONS DU DÉSÉQUILIBRE MUSCULAIRE – CONCEPT (théorie + démonstration + pratique)

Co-occurrence of outlet impingement syndrome of the shoulder and restricted range of motion in the thoracic spine - a prospective study with ultrasound-based motion analysis.
Christina Theisen, Ad van Wagensveld, Nina Timmesfeld, Turgay Efe, Thomas J Heyse, Susanne Fuchs-Winkelmann, and Markus D Schofer
BMC Musculoskelet Disord. 2010; 11: 135. Published online 2010 June 29. doi: 10.1186/1471- 2474-11-135.
PMCID: PMC2903509

Subacromial impingement in patients with whiplash injury to the cervical spine.
Ali Abbassian and Grey E Giddins
J Orthop Surg. 2008; 3: 25. Published online 2008 June 27. doi: 10.1186/1749-799X-3-25. PMCID: PMC2443117

Shoulder rhythm in patients with impingement and in controls: Dynamic RSA during active and passive abduction.
Erling Hallström and Johan Kärrholm
Acta Orthop. 2009 August 7; 80(4): 456–464. Published online 2009 August 1. doi: 10.3109/17453670903153543.
PMCID: PMC2823181

Impact of movement training on upper limb motor strategies in persons with shoulder impingement syndrome.
Jean-Sébastien Roy, Hélène Moffet, Bradford J McFadyen, and Richard Lirette
Sports Med Arthrosc Rehabil Ther Technol. 2009; 1: 8. Published online 2009 May 17. doi: 10.1186/1758-2555-1-8.
PMCID: PMC2694775

Coracoid impingement syndrome: a literature review.
T. Okoro, V. R. M. Reddy, and Ashvin Pimpelnarkar
Curr Rev Musculoskelet Med. 2009 March; 2(1): 51–55. Published online 2009 January 27. doi: 10.1007/s12178-009-9044-9.
PMCID: PMC2684954

Does Scapula Taping Facilitate Recovery for Shoulder Impingement Symptoms? A Pilot Randomized Controlled Trial.
Peter Miller and Peter Osmotherly
J Man Manip Ther. 2009; 17(1): E6–E13.
PMCID: PMC2704341

The impact of subacromial impingement syndrome on muscle activity patterns of the shoulder complex: a systematic review of electromyographic studies.
Rachel Chester, Toby O Smith, Lee Hooper, and John Dixon
BMC Musculoskelet Disord. 2010; 11: 45. Published online 2010 March 9. doi: 10.1186/1471- 2474-11-45.
PMCID: PMC2846868

Shoulder kinematics during the push-up plus exercise.
Jason B Lunden, Jonathan P Braman, Robert F LaPrade, and Paula M Ludewig J Shoulder Elbow Surg. Author manuscript; available in PMC 2011 March 1. PMCID: PMC2841059

Published in final edited form as: J Shoulder Elbow Surg. 2010 March; 19(2): 216–223. Published online 2009 September 4. doi: 10.1016/j.jse.2009.06.003.
Differential control of the scapulothoracic muscles in humans.
C Alexander, R Miley, S Stynes, and P J Harrison
J Physiol. 2007 May 1; 580(Pt 3): 777–786. Published online 2007 January 11. doi: 10.1111/j.1469-7793.2000.t01-1-02034.x.
PMCID: PMC2075462

Altered neuromuscular control mechanisms of the trapezius muscle in fibromyalgia.
Björn Gerdle, Christer Grönlund, Stefan J Karlsson, Andreas Holtermann, and Karin Roeleveld BMC Musculoskelet Disord. 2010; 11: 42. Published online 2010 March 5. doi: 10.1186/1471- 2474-11-42.
PMCID: PMC2839982

Scapular winging: anatomical review, diagnosis, and treatments.
Ryan M. Martin and David E. Fish
Curr Rev Musculoskelet Med. 2008 March; 1(1): 1–11. Published online 2007 November 2. doi: 10.1007/s12178-007-9000-5.
PMCID: PMC2684151

Reliability of clinical tests to evaluate nerve function and mechanosensitivity of the upper limb peripheral nervous system.
Annina B Schmid, Florian Brunner, Hannu Luomajoki, Ulrike Held, Lucas M Bachmann, Sabine Künzer, and Michel W Coppieters
BMC Musculoskelet Disord. 2009; 10: 11. Published online 2009 January 21. doi: 10.1186/1471- 2474-10-11.
PMCID: PMC2653029

Révision du cours de raisonnement clinique et la sous-classification selon SMARTERehab. Révision de l’anatomie/musculature du membre inférieur.

Rehabilitation of the Stability Function of Psoas Major
Sean GT Gibbons, Mark J Comerford and Peter L Emerson www.orthodiv.org January/February 2002 - Orthopaedic Division Review

The anatomy of the deep sacral part of the gluteus maximus and the psoas muscle: a clinical perspective. Gibbons SGT
Proceedings of: The 5th Interdisciplinary World Congress on Low Back Pain. November 7- 11.2004, Melbourne, Australia

Assessment and rehabilitation of the stability function of psoas major. Gibbons SGT 2007 Manuelle Therapie. 11:177-187

Is the psoas a hip flexor in the active straight leg raise?
Hai Hu, Onno G. Meijer , Jaap H. van Diee ̈n, Paul W. Hodges, et al. Eur Spine J (2011) 20:759–765 ; DOI 10.1007/s00586-010-1508-5

Anterior knee pain: an update of physical therapy.
Suzanne Werner
Knee Surg Sports Traumatol Arthrosc (2014) 22:2286–2294 ; DOI 10.1007/s00167-014-3150-y

Organisation of the motor cortex differs between people with and without knee osteoarthritis Camille J. Shanahan, Paul W. Hodges, Tim V. et al.
Arthritis Research & Therapy (2015) 17:164 ; DOI 10.1186/s13075-015-0676-4

Movement Patterns during a Small Knee Bend Test in Academy Footballers with Femoroacetabular Impingement (FAI)
Nadine Botha, Martin Warner, Mo Gimpel, Sarah Mottram, Mark Comerford, Maria Stokes
Health Sciences 1:10 Winter 2014 ISSN 2051-6266 / 20140056

Anterior hip joint force increases with hip extension, decreased gluteal force or decreased iliopsoas force
Cara L. Lewisa, Shirley A. Sahrmann, Daniel W. Morand
Journal of Biomechanics 40 (2007) 3725–3731

| Lu 710 fois |