Connectez-vous S'inscrire
Kpten - Formation continue en Kinésithérapie - Thérapie Manuelle Orthopédique - Evidence-Based
kpten
Kpten
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

SMARTERehab. Niveau 3. Coordination SNC - Image corporelle (6 jours)


du 10 au 12 février 2019 et du 14 au 16 mai 2019 (6 jours)


SMARTERehab. Niveau 3. Coordination SNC - Image corporelle (6 jours)

Evaluation clinique et réhabilitation

Formation assurée par Sean Gibbons et Viviane Lador Vogel


SMARTERehab est un groupe de physiothérapeutes sur le plan international qui cherche à promouvoir l’excellence dans la réhabilitation basée sur des preuves.


Ce cours vise à transposer ce que montre la recherche actuelle dans votre pratique quotidienne. Il se veut très clinique afin de vous aider à affiner votre diagnostic et construire vos choix thérapeutiques pour le contrôle moteur via le SNC. Pour faciliter son intégration dès votre retour au travail, le raisonnement autour d’exemples cliniques sera développé tout au long de la formation.

Base scientifique

Description du cours
Ce niveau est composé de 2 modules de 3 jours chacun.:
- La coordination du Système Nerveux Central selon SMARTERehab (3 jours);
- La douleur centrale de l’image corporelle et de la ligne médiane (3 jours).

La coordination du Système Nerveux Central selon SMARTERehab (3 jours)
Trouvez-vous parfois difficile d’enseigner aux gens des exercices spécifiques de contrôle moteur?

En tant que physiothérapeutes, par le passé, nous avons tous appris des exercices de contrôle moteur, mais il est parfois difficile de les appliquer cliniquement. Cela est peut-être dû à la difficulté de résoudre le problème, de savoir où commencer et comment progresser. Par ailleurs, certains patients ne semblent pas évoluer correctement par les exercices de contrôle moteur. Indépendamment de votre niveau d’expérience, ce cours peut vous aider.

Nous y développerons notre système de sous-classification, le raisonnement clinique et le traitement lorsque la priorité du patient est un dysfonctionnement de la coordination du système nerveux central et/ou si le mécanisme de douleur est une sensibilisation centrale de l’image corporelle.
Vous apprendrez de nombreux tests spécifiques de la fonction sensori-motrice et la façon d’évaluer les réflexes primitifs et posturaux. Vous saurez ré-entraîner leurs dysfonctionnements.

Vous voulez en savoir plus sur les 3 journées de la coordination du SNC:
Certains de nos patients ont de la difficulté à comprendre les exercices ou l’éducation que nous leurs donnons. Ces patients ont des déficits significatifs dans leur proprioception, leur fonction sensori-motrice, leur acquisition de compétences et leur intégration de réflexes primitifs dans le système nerveux. La recherche montre qu’il existe une forte relation entre la proprioception, la fonction sensori-motrice et la fonction cognitive. La présence de réflexes primitifs affecte significativement le contrôle moteur normal et il est plus difficile pour ces patients d’apprendre les exercices spécifiques de contrôle moteur.

Le Questionnaire sur les Aptitudes du Contrôle Moteur (MCAQ) est un instrument mis au point par SMARTERehab afin d’identifier les patients qui ont des difficultés à comprendre les exercices spécifiques du contrôle du mouvement. Nous vous apprendrons à utiliser judicieusement ce questionnaire.
Le cours met l’accent sur le point de départ clinique approprié et la progression adaptée d’exercices thérapeutiques lorsque la priorité du patient est dans la catégorie coordination du SNC.

Que pouvez-vous obtenir de ce cours que vous ne possédez pas déjà?

La fonction sensori-motrice
La proprioception est une composante de l’ensemble du système sensori-moteur. Nous devons également considérer la vision, la tactilité, le système vestibulaire et le croisement de la ligne médiane pour les relier avec les problèmes du patient.
Nous vous apprendrons à évaluer la fonction sensori-motrice par des tests fondés sur les preuves (evidence based).

Les réflexes primitifs
Nous vous aiderons à comprendre le rôle des réflexes primitifs dans la douleur, la fonction cognitive et le contrôle moteur. Ceux-ci ont une énorme influence sur la correction du mouvement, les stratégies de réadaptation et les compétences d’apprentissage. Ils sont aussi importants pour la réadaptation neurologique.

Coordination du SNC – Une sous-classification de SMARTERehab
Notre raisonnement clinique favorise un diagnostic basé sur les dysfonctions du mouvement, la pathologie du tissu, les mécanismes de la douleur, les facteurs psychologiques et la coordination du SNC. Cette dernière catégorie représente une nouvelle sous-classification très significative, qui intègre les fonctions cognitives et motrice au sein du SNC.

Dépistage de la capacité du contrôle moteur
Qu’en est-il des personnes qui ne semblent pas prêtes à acquérir les exercices enseignés ? Vous apprendrez à utiliser le Questionnaire sur les Aptitudes du Contrôle Moteur (MCAQ) et l’évaluation de la fonction sensori-motrice afin de dépister la capacité des gens à assimiler les exercices spécifiques de contrôle moteur. Nous vous enseignerons des options de traitement alternatives pour réadapter ce genre de patient problématique.

Difficultés d’apprentissage
Dans la réadaptation, apprécier l’importance de l’acquisition de compétences basée sur le cognitif.

Troubles de l’intégration sensorielle
Normalement, le fait de fournir plus d’input sensoriel aide le patient cependant, pour certains cela a un effet contraire. Nous vous expliquerons pourquoi.

Résolution des problèmes de contrôle moteur
Certains problèmes de patients sont difficiles à résoudre. Nous avons développé un modèle universel de résolution de problèmes de contrôle moteur afin de rendre les exercices plus ou moins difficiles. Nous devons adapter les exercices à la capacité de réussite des patients.
Nous utiliserons des démonstrations cliniques pour mettre en pratique cette formation.


La douleur centrale de l’image corporelle et de la ligne médiane (3 jours).
Il est maintenant clair que notre cerveau virtuel et le schéma corporel sont impliqués dans les états de douleur. Dans certains cas, ils peuvent en être la cause primaire. Le cerveau ayant besoin de savoir ce qui se passe dans le corps, il obtient cette information du feedback sensoriel. Lorsqu’ elle est insuffisante, il va changer son comportement pour l’obtenir. Lorsqu'elle est absente ou sensiblement inexacte, des symptômes musculo-squelettiques peuvent en résulter.

Nous aborderons la façon d'évaluer un schéma corporel perturbé en utilisant une batterie de tests. Les traitements ‘evidence based’ seront traités en détail. Ceux-ci impliquent un entraînement sensoriel spécifique et un processus de développement neurologique par lequel notre schéma corporel est appris. Le processus en question se fait au travers de réflexes primitifs qui guident nos mouvements et systèmes sensoriels.

Nous étudierons également une règle de prédiction clinique facile à utiliser et très précise pour le diagnostic de la sensibilisation centrale. Elle a été établie en utilisant des niveaux contrôlés de seuils de douleur à la pression et à la chaleur dans six quadrants. Pour développer le modèle, ils ont été comparés à trente-six variables (évaluation clinique et auto-évaluation). La compréhension de la relation entre la fonction neurocognitive, la fonction sensori-motrice et la neuroplasticité a créé un certain nombre de stratégies de réhabilitation ‘evidence based’ pour la sensibilisation centrale.

Par une évaluation subjective appropriée, vous obtiendrez une compréhension claire de quand appliquer la règle de prédiction clinique, quelles stratégies d'évaluation du schéma corporel altéré utiliser, coment effectuer l'examen physique et obtenir des mesures de résultats. Vous serez en mesure de développer un programme de réadaptation pour les patients avec un schéma corporel altéré et / ou une sensibilisation centrale. Vous apprendrez des progressions appropriées et des stratégies de résolution de problèmes.

Pourquoi certaines personnes souffrent-elles de douleurs ou de paresthésies sur l’ensemble d’un membre? Ont-elles leurs symptômes sur un seul côté du corps? Ressentent-elles un gonflement quand il n'y en a pas? Ont-elles une fatigue unilatérale, une lourdeur ou d'autres plaintes bizarres musculo-squelettiques?

La négligence unilatérale dans les accidents vasculaires cérébraux, la douleur des membres fantômes, le syndrome de douleur régionale complexe et la dystonie sont tous des versions probables d’un schéma corporel altéré.

Que pouvez-vous obtenir de ce cours que vous ne possédez pas déjà?
Schéma corporel
Nous allons vous montrer comment évaluer les troubles du schéma corporel et les stratégies de réadaptation qui peuvent être aussi appliquées à de multiples présentations cliniques.

Règle de prédiction clinique pour le diagnostic de la sensibilisation centrale
Notre règle de prédiction clinique basée sur les preuves vous permettra de faire un diagnostic de sensibilisation centrale avec confiance.

Réhabilitation de la Sensibilisation Centrale
Nous vous fournirons de nouveaux traitements fondés sur des preuves. La compréhension de la relation entre la fonction neurocognitive, la fonction sensori-motrice et la neuroplasticité a créé un certain nombre de stratégies de réadaptation pour la sensibilisation centrale.

Résultats et délais
Vous comprendrez les délais normaux et le temps nécessaire pour changer le système nerveux central.
SMARTERehab. Niveau 3. Coordination SNC - Image corporelle (6 jours)

Objectifs de cette formation :

Après le cours "La coordination du Système Nerveux Central selon SMARTERehab ", le participant sera capable de:
- Comprendre les processus d’apprentissages et appliquer les styles d’apprentissages ciblés en réadaptation.
- Apprécier les types de dysfonctions motrices et cognitives qui se produisent avec la douleur.
- Identifier les clients qui ont peu de chance de progresser par des exercices spécifiques de contrôle moteur en utilisant le Questionnaire sur les Aptitudes du Contrôle Moteur et dépister rapidement des dysfonctions sensori-motrices et des réflexes primitifs.
- Evaluer et réhabiliter les réflexes primitifs les plus fréquents et reconnaître comment ceux-ci influencent les mouvements et la fonction cognitive.
- Prescrire des exercices afin d’améliorer la fonction d’apprentissage cognitif.
- Appliquer des stratégies de résolution de problèmes afin de rendre les exercices plus ou moins faciles pour tous les patients.

Après le cours "la douleur centrale de l’image corporelle et de la ligne", le participant sera capable de:
- Comprendre le schéma corporel altéré, la sensibilisation centrale et leurs rôles dans les états de douleur.
- Utiliser la règle de prédiction clinique de l'auto-évaluation et des examens physiques pour diagnostiquer une sensibilisation centrale.
- Être capable d'évaluer un schéma corporel altéré.
- Apprécier les rôles du système sensoriel et du processus de développement dans le schéma corporel et la douleur.
- Élaborer un programme de réadaptation pour les troubles du schéma corporel et la sensibilisation centrale avec un points de départ et des progressions appropriées.

Pré-requis et spécificités

La formation s'adresse aux kinésithérapeutes diplômés d'Etat ou équivalent ayant suivi le cours sur la région cervicale
La formation s'effectuera en français.

Des supports de cours et documents seront distribués. Ces documents sont sous copyright et ne peuvent être reproduits sans permission.

La formation est également une propriété de SMARTERehab et ne peut être reproduite sans autorisation de l'Institut.

L’autorisation de l’utilisation du MCQA (Questionnaire sur les Aptitudes du Contrôle Moteur) est soumise à une période gratuite limitée à une année à partir de la date de formation.

Le nombre maximum de participants est limité à 20, avec un minimum de 12 participants. Les démonstrations pratiques s'effectueront en groupe de 2-4 personnes

Emploi du temps des 6 jours de formation

La formation est de 48 heures au total. Début du cours à 8h30 sauf 1er jour 9h00. Fin du cours 18h00 sauf le dernier jour 17h00. Deux pauses café de 15-20’ par jour et une pause déjeuner de 1h.

Dates, lieu et tarifs du séminaire

Dates : du 10 au 12 février 2019 et du 14 au 16 mai 2019 (6 jours)

Lieu : : Kpten. 14, RUE Félix Faure. 75015 Paris

Tarifs du séminaire :
Libéraux : 975 euros pour les 6 jours, repas du midi et pauses café compris. Action de formation susceptibles d’être prises en charge par le FIF PL en 2019.
Inscription libérale: remplissez le formulaire suivant en ligne en cliquant sur ce lien

Salariés : 1170 euros pour les 6 jours, repas du midi et pauses café compris.
Inscription salariée: remplissez le formulaire suivant en ligne en cliquant sur ce lien

Suggestion de lectures

Lectures suggérées avant la formation :
Révision du cours de raisonnement clinique et la sous-classification selon SMARTERehab.

Edwards S, Sarwark JF 2005 Infant and Child Motor Development. Clinical Orthopaedics and Related Research. Number 434: 33–39

Flor H et al 2001 Effect of sensory discrimination training on cortical reorganisation and phantom limb pain. The Lancet. 357: 1763-1764

Gibbons SGT 2011 Neurocognitive and sensorimotor deficits represent an important sub-classification for musculoskeletal disorders – Central Nervous System Coordination. Icelandic Physical Therapy Journal. 10-12
Disponible sur http://smarterehab.dyndns.org/publications

Goddard S 2005 Reflexes, Learning and Behavior. Fern Ridge Press. Eugene, Oregon. USA

Jull G et al 2007 Retraining cervical joint position sense: the effect of two exercise regimes. Journal of Orthopaedic Research. 25: 404-412

Humphreys B, Irgens P 2002 The effect of a rehabilitation exercise program on head repositioning accuracy and reported levels of pain in chronic neck pain subjects. Journal of Whiplash and Related Disorders. 1(1):99–112.

Jordan-Black JA 2005 The effects of the Primary Movement programme on the academic performance of children attending ordinary primary school. Journal of Research in Special Educational Needs. 5 (3): 101–111

McAuley E, Kramer AF, Colcombe SJ 2004 Cardiovascular fitness and neurocognitive function in older Adults: a brief review. Brain, Behavior, and Immunity. 18: 214–220

McCabe CS et al 2005 Simulating sensory–motor incongruence in healthy volunteers: implications for a cortical model of pain. Rheumatology. 44:509–516

McPhillips M, et al 2000 Effects of replicating primary-reflex movements on specific reading difficulties in children: a randomized, double-blind, controlled trial. The Lancet 355: 537-340

McPhillips M, Sheehy N 2004 Prevalence of persistent primary reflexes and motor problems in children with reading difficulties. Dyslexia 10: 316-338

Moseley GL, Zalucki NM, Wiech K 2008 Tactile discrimination, but not tactile stimulation alone, reduces chronic limb pain. Pain. 137: 600–608

Norton JA et al 2008 Persistent mirror movements for over sixty years: The underlying mechanisms. Clinical Neurophysiology 119: 80–87

Revel M, et al 1994 Changes in cervicocephalic kinesthesia after a proprioceptive rehabilitation program in patients with neck pain: a randomized controlled study. Arch Phys Med Rehabil 75:895-9

Reynolds D et al 2003 Evaluation of an exercise-based treatment for children with reading difficulties. Dyslexia 9: 164-166

Treleaven J 2008 Sensorimotor disturbances in neck disorders affecting postural stability, head and eye movement control. Manual Therapy. 13: 2-11

Articles gratuits sur: http://www.ncbi.nlm.nih.gov/sites/gquery

Allin M, M Rooney, T Griffiths, M Cuddy, J Wyatt, L Rifkin, and R Murray Neurological abnormalities in young adults born preterm. J Neurol Neurosurg Psychiatry. 2006 April; 77(4): 495–499.

Jensen JP, U Grøn, and H Pakkenberg Comparison of three primitive reflexes in neurological patients and in normal individuals. J Neurol Neurosurg Psychiatry. 1983 February; 46(2): 162–167.

McGibbon CA, David E Krebs, Stephen W Parker, Donna M Scarborough, Peter M Wayne, and Steven L Wolf 2005 Tai Chi and vestibular rehabilitation improve vestibulopathic gait via different neuromuscular mechanisms: Preliminary report. BMC Neurol. 5: 3

Ole K. Harlem and Arve Lönnum. A Clinical Study of the Abdominal Skin Reflexes in Newborn Infants. Arch Dis Child. 1957 April; 32(162): 127–130.

Riemann BL et al 2002 The sensorimotor system, part 1: the physiologic basis of functional joint stability. Journal of Athletic Training 37(1): 71-79

Riemann BL et al 2002 The sensorimotor system, part 2: the physiologic basis of functional joint stability. Journal of Athletic Training 37(1): 80-84

Schott J and M Rossor. The grasp and other primitive reflexes. J Neurol Neurosurg Psychiatry. 2003 May; 74(5): 558–560.

Kevin P. Granata, Greg P. Slota, and Sara E. Wilson. Influence of Fatigue in Neuromuscular Control of Spinal Stability.Hum Factors. Author manuscript; available in PMC 2006 November 2. PMCID: PMC1633714
Sara E. Wilson and Kevin P. Granata Spine (Phila Pa 1976). Reposition Sense of Lumbar Curvature with Flexed and Asymmetric Lifting Postures. Author manuscript; available in PMC 2007 February 5. PMCID: PMC1790962

Vegard B Wyller, Hege R Eriksen, and Kirsti Malterud. Can sustained arousal explain the Chronic Fatigue Syndrome? Behab Brain Funct. 2009; 5: 10. Published online 2009 February 23. doi: 10.1186/1744-9081-5-10. PMCID: PMC2654901

Adresse internet utile www.positscience.com

Seconde session.
Acerra NE et al 2007 Stroke, complex regional pain syndrome and phantom limb pain: Can commonalities direct future management? J Rehabil Med 39: 109–114

Flor H et al 2001 Effect of sensory discrimination training on cortical reorganisation and phantom limb pain. The Lancet. 357: 1763-1764

Gallace A, Torta DME, Moseley GL, Iannetti GD 2011 The analgesic effect of crossing the arms. Pain. In Press

Gibbons SGT 2011 Neurocognitive and sensorimotor deficits represent an important sub-classification for musculoskeletal disorders – Central Nervous System Coordination. Icelandic Physical Therapy Journal. 10-12
Disponible sur http://smarterehab.dyndns.org/publications

Grant M and Threlfo C 2002 EMDR in the Treatment of Chronic Pain. J Clin Psychol 58: 1505–1520


McCabe CS et al 2005 Simulating sensory–motor incongruence in healthy volunteers: implications for a cortical model of pain. Rheumatology. 44:509–516

Moseley GL, Zalucki NM, Wiech K 2008 Tactile discrimination, but not tactile stimulation alone, reduces chronic limb pain. Pain. 137: 600–608

Norton JA et al 2008 Persistent mirror movements for over sixty years: The underlying mechanisms. Clinical Neurophysiology 119: 80–87

Schneider J, Hofmann A, Rost C, Shapiro F 2008 EMDR in the Treatment of Chronic Phantom Limb Pain. Pain Medicine. 9: 76-82

Smart KM, Blake C, Staines A, Doody C 2010 Clinical indicators of ‘nociceptive’, ‘peripheral neuropathic’ and ‘central’ mechanisms of musculoskeletal pain. A Delphi survey of expert clinician. Manual Therapy. 15: 80-87

Nijs J, Van Houdenhove B, Oostendorp RAB 2010 Recognition of central sensitization in patients with musculoskeletal pain: Application of pain neurophysiology in manual therapy practice. Manual Therapy. 15:135-141

Wand BM, O’Connell NE, Di Pietro F, Bulsara M 2011 Managing chronic nonspecific low back pain with a sensorimotor retraining approach: exploratory multiple baseline study of 3 participants. Phys Ther. 91:535–546

Woolf CJ 2011 Central sensitization: Implications for the diagnosis and treatment of pain. Pain. In Press

Articles gratuits sur: http://www.ncbi.nlm.nih.gov/sites/gquery

Central Sensitization: A Generator of Pain Hypersensitivity by Central Neural Plasticity
Alban Latremoliere and Clifford J. Woolf J. Pain. Author manuscript; available in PMC 2010 September 1. PMCID: PMC2750819. Published in final edited form as: J Pain. 2009 September; 10(9): 895–926. doi: 10.1016/j.jpain.2009.06.012.

Chronic non-specific low back pain – sub-groups or a single mechanism?
Benedict Martin Wand and Neil Edward O'Connell. BMC Musculoskelet Disord. 2008; 9: 11. Published online 2008 January 25. doi: 10.1186/1471-2474-9-11. PMCID: PMC2266926

EMDR Effects on Pursuit Eye Movements
Zoi Kapoula, Qing Yang, Audrey Bonnet, Pauline Bourtoire, and Jean Sandretto
PLoS One. 2010; 5(5): e10762. Published online 2010 May 21. doi: 10.1371/journal.pone.0010762. PMCID: PMC2874012

Treatment of chronic phantom limb pain using a trauma-focused psychological approach
C de Roos, AC Veenstra, Prof A de Jongh, ME den Hollander-Gijsman, NJA van der Wee, Prof FG Zitman, and YR van Rood. Pain Res Manag. 2010 Mar–Apr; 15(2): 65–71. PMCID: PMC2886995

From Maps to Form to Space: Touch and the Body Schema. Jared Medina and H. Branch Coslett. Neuropsychologia. Author manuscript; available in PMC 2011 February 1. PMCID: PMC2813960
Multisensory interactions follow the hands across the midline: Evidence from a non-spatial visual-tactile congruency task. Nicholas P. Holmes, Daniel Sanabria, Charles Spence, and Gemma A. Calvert. Brain Res. Author manuscript; available in PMC 2006 June 22.
PMCID: PMC1482253

DeSantana JM and Sluka KA 2008 Central Mechanisms in the Maintenance of Chronic Widespread Noninflammatory Muscle Pain. Curr Pain Headache Rep. 12(5): 338–343.

Meeus M and Nijs J 2007 Central sensitization: a biopsychosocial explanation for chronic widespread pain in patients with fibromyalgia and chronic fatigue syndrome. Clin Rheumatol. 2007 April; 26(4): 465–473.

Roland Staud 2009 Abnormal Pain Modulation in Patients with Spatially Distributed Chronic Pain: Fibromyalgia. Rheum Dis Clin North Am. 35(2): 263–274.
Pour en savoir d’avantage: http://www.smarterehab.org

| Lu 1821 fois |


Nouveau commentaire :



Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram