Blog de Kpten Formation

Body chart, pain maps, pain charts, pain diagram : mise au point et passage au fond digital


Rédigé le Mardi 22 Octobre 2019 à 10:40 | Lu 70 fois | 0 commentaire(s)



L'utilisation de la cartographie de la douleur est en place chez nos confrères physio anglo-saxons depuis plus de 30 ans. Shaballout (2019) vient de publier une excellente revue systématique sur l'évolution de l'utilisation des pain maps depuis sa description par Palmer en 1949...
En France, il serait intéressant de connaître le nombre de kinésithérapeutes qui utilise ce système d'évaluation et de suivi des douleurs des patients.
Pour les associations professionnelles et à l'heure du numérique, il y a probablement du "data mining" a effectué pour explorer l'évolution de la douleur en fonction des traitements ou des profils de patients...
Notons que les recommandations ANAES françaises de 1999 (page 23) restreignent "la vision" de la cartographie des douleurs au report de la douleur par le patient sur un schéma.
Idem en 2008 (page 67) et en 2001 (page 11) pour les recos pour la douleur en pédiatrie.

Savoir reporter les différentes douleurs (D1, D2, D3, etc.) du patient, leurs types (lancement, picotement, serrage, etc.) et leurs localisations est simple et performant. Nous avons lancé un petit sondage
pour savoir si vous utilisez ce système dans votre exercice quotidien. PARTICIPEZ !!

Source: Paper to Digital Applications of the Pain Drawing: Systematic Review of Methodological Milestones

Résultats du sondage lié à cet article



Nouveau commentaire :


Facebook
Twitter
Rss
Mobile