Blog de Kpten Formation

Kpten 2010-2020 - 3e projet: Définir des standards en formation continue qui serviront de modèles ou permettront de tirer vers le haut la qualité de la formation continue en France


Rédigé le Mercredi 29 Janvier 2020 à 10:10 | Lu 468 fois | 0 commentaire(s)

Kpten a été créé il y a 10 ans avec 10 projets à accomplir durant cette période. Nous faisons un bref état d'avancement ou d'accomplissement au cours de cette décennie.


En ayant participé aux congrès de l'association européenne de l'enseignement en kinésithérapie (European Network of Physiotherapy in Higher Education-ENPHE) et réalisé des audits externes de la formation initiale en Belgique avec l'agence pour la qualité de l'enseignement supérieur (AEQES) un des premiers projet imaginé de Kpten était de mettre en place un référentiel qualité pour la formation continue.
Cela aurait permis de proposer des certifications aux organismes de formation selon les standards européens (European association for Quality assurance in Higher éducation-ENQA, etc.) et différentes lignes directrices sur le sujet. La démarche qualité de la formation continue en kinésithérapie début 2000 s'appuyait sur la signature d'une charte (auto-proclamée par un syndicat et non-enregistrée dans aucun organisme externe), les pré-requis nationaux ou des certifications ISO (orientée sur les processus) qui sont contestées car peu performantes pour évaluer le fond de la formation (on peut fabriquer des seaux avec des trous parfaitement centrés et marqué ISO, sans pouvoir transporter de l'eau!).
Parallèlement la formation continue des professions de santé à la particularité de pouvoir être subventionnée par des fonds (pour les professions libérales) et par un système national le "DPC".
En 2010, proposer une certification "européenne" pour les organismes de formation continue sans "avantage" réel ne semblait pas réaliste ou encore trop prématuré pour des organismes qui courraient plutôt pour les subventions du FIF-PL ou du DPC.
Parallèlement, lancer un processus d'évaluation externe en étant "juge et parti" et sans autres centres de formation auraient été également mal perçu par certains organismes en place.

Ne pouvant développer de processus de certification, Kpten a décidé de mettre en place des critères de qualité pragmatiques et facilement identifiables qui permettraient de contribuer à tirer vers le haut le niveau de la qualité de la formation continue en 2010. Ces éléments permettraient de servir de benchmark pour les autres établissements.

Nous avons structuré ces critères autour de 4 domaines.
1. La structure de l'établissement.
Un audit a été réalisé pour définir la structure de Kpten. Ce serait une EURL.
Il faut savoir que les formateurs et les organismes de formation continue en kinésithérapie en France ont des statuts très variés (de l'auto-entrepreneur, à l'entreprise en passant par l'association loi 1901). Ces statuts ont des avantages et inconvénients mais surtout des limites de champs d'enseignements (pour les associations loi 1901 elles ne peuvent pas entrer en concurrence avec les établissements privés) ou de rémunération (par exemple, il ne peut être demandé au stagiaire le paiement de plus de 30 % du prix convenu avant le début de la formation. Le solde est échelonné au fur et à mesure du déroulement de l’action de formation. Article L. 6353-6 du Code du Travail.).
Je ne rentrerai pas en détail sur ce domaine qui est toujours aussi florissant en 2020. Notre impact sur une "homogénéisation" des structures de fonctionnement a été faible voire nul.

2. Les moyens mis en oeuvre pour réaliser l'enseignement.
Kpten propose:
- des salles de plus de 100 m2 équipes de vidéo-projecteurs à focale ultra-courte;
- des zones de pause dédiées;
- des tables hydrauliques réglable en hauteur pour chaque binôme stagiaire;
- des squelettes de différents types (articulés, avec muscles etc.);
- du matériel spécifique de rééducation et des supports de cours dédiés complémentaires (cf article sur Kpten-Shop)
- une bibiothèque avec des ouvrages de références;
- des articles d'actualité ou de références en distribution libre.
Lors des formations en région, hors de nos locaux parisiens, nous choisissons des locaux spacieux pour réaliser les formations.
En 2020, nous espérons que les organismes ont amélioré la qualité de leurs tables. Il semble qu'il existe encore des bricolages de table avec des tapis mousse posés sur des support en bois, etc. De même, est-ce que l'espace pour pratiquer est suffisant partout?
Pour Kpten, le niveau de prestation doit être à la hauteur de ce que l'on souhaite enseigner.

3. Le niveau des enseignants.
La plus grande partie des enseignants de Kpten possèdent un master universitaire ou un doctorat. Les publications de nos intervenants sont citées sur une page dédiée sur notre site. C'est un pré-requis majeur depuis la création de Kpten et qui existe dans les pays où la physiothérapie est très développée.
Les enseignants sont également reconnus par des organismes de formation internationaux ou des universités.
Pour des programmes longs comme le programme canadien, un intervenant pour 12 participants est proposé et 2 intervenants pour 24 participants avec parfois un assistant. Cela peut entraîner des ratios de 1 pour 8 participants pour des pratiques très exigeantes.

Lorsque l'intervenant est anglophone, un traducteur maîtrisant le sujet enseigné est sélectionné en plus de son niveau de langue anglaise. Il doit réaliser uniquement la traduction. Une charte spécifique d'engagement sur la qualité de la traduction est signée (cohérence de traduction des concepts par les mêmes mots, un glossaire a été mis en place, etc.).

De 2010 à 2020, le nombre d'organismes faisant intervenir quasi intégralement des enseignants étrangers est passé de zéro à onze. Pour ceux faisant intervenir ponctuellement des intervenants étrangers nous sommes passés à plusieurs dizaines !!
L'engouement "de l'intervenant étranger" est même une sorte d'éléments marketing comme cela a pu se développer en Espagne dans les années 80. En France en 2020, c'est surtout ce domaine "enseignant" qui est le plus visible avec chaque jour, sur les réseaux sociaux, un nouvel intervenant venu d'ailleurs ou des influenceurs qui reprennent le travail des autres à leurs comptes.
Nous pensons que Kpten a inspiré pas mal de création d'établissement ou réorienté certains qui ne se sont pas privés de démarcher les intervenants de notre catalogue.

4. Le niveau des programmes enseignés.
Lorsque vous prenez l'avion, vous ne demandez pas le nom du pilote mais le nom de la compagnie. Dans notre démarche qualité, le choix de programme de formation a été guidé par la démarche qualité à former les formateurs dans le concept enseigné ou dans le travail de reconnaissance du programme. Par exemple, nous avons cessé de travailler avec des organismes qui ne voulaient pas faire entrer leur programme dans une démarche de reconnaissance internationale (par exemple ne voulant pas compléter les standards de l'IFOMPT). Tous les concepts enseignés chez Kpten ou les programmes de certification ont mis en place un processus de compagnonnage des enseignants pour valider leur capacité à enseigner.
Les références sont régulièrement mise à jour et des réunions de concertation et d'actualisation sont régulièrement organisées.
En 2010, nous avions beaucoup de formateurs qui allaient se former pour enseigner quelques semaines plus tard ce qu'ils avaient vu. Ce qui entraîne une baisse de qualité progressive car ces formateurs ne maîtrisent pas le sujet et font croire qu'ils le font aux stagiaires qu'ils reçoivent. Cela tire la qualité et le niveau vers le bas.
En 2020, il existe encore des intervenants "qui enseignent tout" et qui "font tout". Ils sont souvent des praticiens connus pour cela. Nous espérons que Kpten a pu transmettre une certaine éthique et transparence (respect des sources en disant clairement sur quoi s'appuie le cours) à ces personnes sur ce sujet. Ce sera long pour faire évoluer ces "habitudes" surtout si les participants ne demandent ou ne vérifient rien.

Pour conclure sur le bilan de ce 3é projet de Kpten sur la dernière décennie, nous pensons que la qualité de l'offre de formation continue à augmenter et que nous avons pu y contribuer. Nous n'avons pas enclencher de démarche qualité explicite pour la formation continue en kinésithérapie. La démarche est surtout implicite en s'inspirant de certains critères ou éléments pré-cités. Une nouvelle réforme de la formation et de la qualité a lieu en France actuellement à un niveau national. Nous verrons quel impact elle aura à notre niveau dans 10 ans...

La semaine prochaine le 4é objectif de Kpten: Développer spécificités d’exercice en pratique avancées : échographie, dry-needling, accès direct, etc. Développer des certifications reconnues au niveau international (Mulligan, dry-needling, etc.)



Pierre TRUDELLE
Pierre Trudelle est kinésithérapeute et fondateur de Kpten en janvier 2010. Plus d'informations sur... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :


Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram

Album Photos Sports Perth 2017
20615627_1494828903913349_5023951952030267728_o
20507057_1494828883913351_8599212728961750271_o
20451824_1494828907246682_3698469381178411500_o
2017-08-01 15.43.59
2017-08-01 15.36.08
2017-08-01 15.35.49
2017-08-01 15.27.06
2017-08-01 15.23.28
2017-08-01 15.23.22
2017-08-01 15.08.30
2017-08-01 15.03.52
2017-08-01 15.02.04



Articles récents



Galerie Photo Kpten
20615627_1494828903913349_5023951952030267728_o
20507057_1494828883913351_8599212728961750271_o
20451824_1494828907246682_3698469381178411500_o
2017-08-01 15.43.59
17952608_1847119041980329_8700740200108745267_n
IMG_1324
IMG_1322
IMG_1320
2016-11-13 18.53.08
2016-11-13 19.48.47
2016-11-13 19.48.52
2016-11-13 19.48.58
IMG_3529
IMG_3536
IMG_3531
IMG_3541
IMG_1165
IMG_1166
IMG_1174
IMG_1178
Facebook
Twitter
Rss
Mobile